Crédit photo : Paul Compère

Rire & Stress

3 types de stress

  • Le stress n’est pas une fatalité

LES 10 RÈGLES D’OR POUR MIEUX LE GÉRER

S’il est difficile de supprimer le stress, il est néanmoins possible d’apprendre à le gérer, dans l’objectif de le diminuer considérablement. Pour cela, la Fédération Française de Cardiologie partage les 10 bons réflexes à adopter.

  • 1. Pratiquer une activité physique d’au moins 30 minutes par jour. Cela permet de se vider la tête et de renforcer le système anti-stress.

  • 2. S’accorder des moments de détente tels que la lecture, la musique, les promenades en plein air, etc.

  • 3. Rire le plus souvent possible ! C’est un très bon moyen de lutter contre le stress. Ces effets sont l’exact contraire de ceux du stress : il stabilise le rythme cardiaque, diminue la pression artérielle et réduit la production de cortisol, principale hormone du stress. Rire permet aussi de libérer des endorphines, caractérisées comme étant l’hormone du bonheur. Enfin, le fait de rire dilate le diamètre des vaisseaux sanguins de 30 à 50 %. Pourquoi ne pas pratiquer le Yoga du rire ? Cette technique qui combine le rire avec la respiration du yoga, apporte une oxygénation du corps et du cerveau et permet de se sentir plus énergique et en bonne santé.

  • 4. Diminuer sa consommation de café et d’alcool qui sont tous deux des excitants. Boire trop de café supprime l’adénosine de l’organisme (une substance libérée par les neurones) et ainsi sa fonction d’antidépresseur. Quant à l’alcool, sa consommation prolongée affecte la fonction anxiolytique du cerveau et rend l’individu moins apte à combattre l’anxiété.

  • 5. Ne pas fumer. Le tabac favorise le stress en provoquant une augmentation de la tension artérielle, un rétrécissement des artères et une accélération de la fréquence cardiaque.

  • 6. Manger équilibré. La réaction la plus courante face au stress est de manger, ce qui peut entraîner une prise de poids. Or, une alimentation équilibrée est nécessaire pour construire et entretenir l’organisme, produire suffisamment d’énergie pour maintenir la température du corps, coordonner les réactions de l’organisme et réduire le risque de développer un certain nombre de maladies dont les maladies cardio-vasculaires.

  • 7. Dormir entre 7 à 8 heures par nuit pour bien récupérer. Le sommeil se compose de plusieurs cycles d’1h30 : le cycle lent permet de récupérer de la fatigue physique et le sommeil paradoxal favorise la récupération psychique.

  • 8. Si le stress est provoqué par le travail, il est essentiel de déterminer s’il s’agit d’une mauvaise organisation du travail ou d’une réelle surcharge. Il est dans ce cas important de fixer des objectifs atteignables avec l’employeur. Le travail peut parfois déborder sur les activités personnelles au point de générer des symptômes de stress importants telles que des insomnies. Se fixer des limites aide à réduire le stress : déconnecter hors du bureau, éteindre le téléphone professionnel etc.

  • 9. Exprimer ses émotions, ne pas les garder pour soi. Parler avec son entourage afin de trouver des solutions est primordiale.

  • 10. Prendre le temps de respirer, de se relaxer grâce à différentes méthodes comme la sophrologie, la relaxation, le yoga ou encore la cohérence cardiaque. La cohérence cardiaque est une technique de rééquilibrage du corps qui permet de réguler le stress et les émotions. Pratiquée quotidiennement pendant 5 minutes, 3 fois par jour, cette respiration rythmée permet de réduire l’hypertension artérielle et donc l’impact du stress.

Les Français et le stress

Il est difficile de donner des chiffres précis sur le stress en France. Plusieurs études ont été menées sur le sujet plus spécifique du stress au travail, mais moins sur le stress en général.

En France, le coût du stress au travail a été estimé en 2007 entre 2 et 3 milliards d’euros (étude de l’INRS). Il touche 4 salariés sur 10. D’après l’OMS, notre pays est le 3ème à enregistrer le plus grand nombre de dépressions en lien avec le travail.

Naturellement, ce stress professionnel empiète aussi sur la sphère privée. On sait que sur l’ensemble des consultations médicales, le stress est à l’origine d’une grande partie des troubles dont souffre le patient.

Cependant, la personne ne s’avoue pas ou n’avoue pas toujours au médecin qu’elle vient le voir parce qu’elle est stressée. De plus, la responsabilité du stress dans les problèmes de santé n’est pas considérée de manière égale par tous les membres du corps médical.

D’après l’American Institute of Stress, ce fléau serait responsable de 75 à 90 % des consultations médicales, et de 60 à 80 % des accidents du travail.

A lire sur notre blog : "l'état des lieux de la nouvelle science du stress" 

Source

 

Stress & Rire : quel rapport ? 

Cliquez sur la photo ci-dessous

Comparaison des effets négatifs du stress et des effets positifs du rire sur la santé

Effets du ydr sur coeur et pression sanguine

 

Prévention du stress par le rire 

Fede cardio

Alors qu'enfant nous rions jusqu'à 300 fois par jour, il est exceptionnel de le faire seulement dix fois étant adulte.

Pourtant, toutes les études montrent les bienfaits du rire, notamment sur le stress.


1) Le rire stabilise le rythme cardiaque et diminue la pression artérielle, soit le contraire des effets du stress.

2) Il augmente la quantité d'air ventilée, nettoie nos poumons, améliore l'oxygénation du sang. Le rire augmente la production de globules blancs, renforçant notre système immunitaire dont le stress, au contraire, diminue l'efficacité.

3) Le rire réduit la production de cortisol, l'hormone principale du stress, procurant immédiatement un sentiment de bien-être.

4) Rire a également un effet bénéfique sur notre sommeil, notre digestion, notre énergie sexuelle, en dissipant les tensions, les inhibitions.

Giphy

Enfin, rire facilite les rapports humains, diminue l'agressivité, dédramatise les situations, ce qui est capital, par exemple dans un environnement professionnel souvent premier générateur de notre stress.

Un reportage France2 : Le rire pour les cadres

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : Mar 02 oct 2018

 Formation ydr gabs

"Rire ce n'est pas fuir la réalité, c'est plonger corps et âme en pleine existence"  Alexandre Jollien

Choisir de rire

Le Yoga du Rire est une pratique, pas un divertissement.

Chaque individu peut influencer son niveau de bien-être selon les efforts qu'il fait ou pas.

Notre organisme ne fait pas la différence entre un rire intentionnel et un rire spontané

On obtient les mêmes bienfaits physiologiques et psychologiques au bout de 10 à 15 minutes de rire ample volontairement soutenu. 

Un entraînement régulier est nécessaire comme n'importe quel apprentissage (sinon ce serait comme décider de courir sans jamais courir). 

S'entraîner permet aussi d'améliorer notre équilibre émotionnel.

Arbre ydr rose grand format web