Crédit photo : Paul Compère

Rire & Stress

3 types de stress

Les Français et le stress

Il est difficile de donner des chiffres précis sur le stress en France. Plusieurs études ont été menées sur le sujet plus spécifique du stress au travail, mais moins sur le stress en général.

En France, le coût du stress au travail a été estimé en 2007 entre 2 et 3 milliards d’euros (étude de l’INRS). Il touche 4 salariés sur 10. D’après l’OMS, notre pays est le 3ème à enregistrer le plus grand nombre de dépressions en lien avec le travail.

Naturellement, ce stress professionnel empiète aussi sur la sphère privée. On sait que sur l’ensemble des consultations médicales, le stress est à l’origine d’une grande partie des troubles dont souffre le patient.

Cependant, la personne ne s’avoue pas ou n’avoue pas toujours au médecin qu’elle vient le voir parce qu’elle est stressée. De plus, la responsabilité du stress dans les problèmes de santé n’est pas considérée de manière égale par tous les membres du corps médical.

D’après l’American Institute of Stress, ce fléau serait responsable de 75 à 90 % des consultations médicales, et de 60 à 80 % des accidents du travail.

A lire sur notre blog : "l'état des lieux de la nouvelle science du stress" 

Le stress à l’étranger

De même que pour la France, il est difficile de donner des statistiques mondiales sur le stress en général. Toutefois, pour connaître les pays les plus ou moins stressés du monde, nous pouvons nous appuyer sur le rapport annuel de l’ONU « The Word Happiness report ».

Cette étude classe 156 pays selon le niveau de bonheur et de bien-être de leurs citoyens. Ce classement est établi selon plusieurs critères, notamment le PIB par habitant, les soutiens sociaux, l’espérance de vie, la liberté sociale… Dans le rapport 2017, la France se situe au 31ème rang, loin derrière la Norvège, leader du classement.

Le classement des pays où il fait bon vivre

Voici les 10 pays, premiers de ce classement, les moins stressés au monde :

  1. Norvège

  2. Danemark

  3. Islande

  4. suisse

  5. Finlande

  6. Pays-Bas

  7. Canada

  8. Nouvelle-Zélande

  9. Australie

  10. Suède

En fin de classement, on retrouve la Syrie, la Tanzanie, le Burundi et enfin la République centrafricaine. Touchés par les guerres civiles, les violences politiques, le terrorisme…, ces quatre pays sont considérés comme étant les « moins heureux du monde ».

Les différents facteurs de stress

De nombreux facteurs contribuent au niveau de stress d’une nation. Les habitants des pays les moins stressés se disent moins inquiets par rapport à l’économie, la santé, l’emploi et la violence que les habitants des pays les plus stressés.

L’économie

Les conditions économiques individuelles et nationales jouent un grand rôle dans les taux de stress. Les niveaux de stress augmentent sensiblement en cas de baisse économique. Les soucis financiers, la peur de perdre son emploi et la difficulté d’accéder aux produits de première nécessité affectent autant les individus que la nation tout entière.

L’emploi

Un fort taux de chômage, des emplois sous-rémunérés ou une charge de travail insurmontable contribuent au niveau de stress d’une nation. Travailler trop ou trop peu est une source de stress partout dans le monde. Curieusement, certains pays affichant un taux de chômage parmi les plus élevés enregistrent de plus faibles niveaux de stress que les autres. Les attentes sociales peuvent jouer un rôle dans le stress au travail.

Le soutien familial

Un réseau familial soudé permet de faire baisser les niveaux de stress. Au contraire, un manque de soutien de la famille est facteur de stress, en particulier chez les femmes. Dans les cultures qui encouragent la prise en charge des anciens, et les traditions et activités en famille, le stress a tendance à se faire plus rare.

La pollution

Le smog, le bruit, la foule et de mauvaises conditions sanitaires peuvent augmenter les niveaux de stress. Une exposition prolongée à un air pollué a des effets négatifs sur la population d’une nation, affectant leur santé, leur bien-être et leur espérance de vie.

Les services médicaux

Un manque de soins médicaux ou des soins insuffisants font grimper les taux de stress nationaux et individuels. Les plus touchés par ce sujet sont les personnes âgées et les familles avec enfants en bas âge. Selon l’étude publiée en septembre 2016 dans la revue médicale britannique The Lancet, les pays du monde en meilleure santé seraient l’Islande, la Suède et Singapour. La France se classe seulement en 24ème position.

Le niveau de risque

Le risque ou la peur d’un danger en période de guerre, de violence communautaire, ou suscités par d’autres causes, amènent un niveau élevé de stress individuel. Même sans être directement concernés par la violence, les individus peuvent ressentir un stress accru en temps de guerre nationale ou d’instabilités politiques.

Les conditions de vie

Des conditions de vie insalubresinstables ou surpeuplées augmentent les niveaux de stress chez certaines personnes. Toutefois, certaines cultures enregistrent un stress moins élevé lorsque l’individu partage son logement avec de la famille et des amis.

Faire baisser les niveaux de stress nationaux

Chaque pays devrait considérer des solutions pour abaisser son taux de stress national. Il devrait s’agir d’une priorité. Le stress chronique est responsable de problèmes de santé, réduit l’espérance de vie, augmente la violence communautaire et le mal-être général. Les pays trop stressés peuvent prendre exemple sur les autres pour améliorer la satisfaction de leurs habitants sur la vie qu’ils mènent.

Source

 

Stress & Rire : quel rapport ? 

Cliquez sur la photo ci-dessous

Comparaison des effets négatifs du stress et des effets positifs du rire sur la santé

Effets du ydr sur coeur et pression sanguine

 

Prévention du stress par le rire 

Fede cardio

Alors qu'enfant nous rions jusqu'à 300 fois par jour, il est exceptionnel de le faire seulement dix fois étant adulte.

Pourtant, toutes les études montrent les bienfaits du rire, notamment sur le stress.


1) Le rire stabilise le rythme cardiaque et diminue la pression artérielle, soit le contraire des effets du stress.

2) Il augmente la quantité d'air ventilée, nettoie nos poumons, améliore l'oxygénation du sang. Le rire augmente la production de globules blancs, renforçant notre système immunitaire dont le stress, au contraire, diminue l'efficacité.

3) Le rire réduit la production de cortisol, l'hormone principale du stress, procurant immédiatement un sentiment de bien-être.

4) Rire a également un effet bénéfique sur notre sommeil, notre digestion, notre énergie sexuelle, en dissipant les tensions, les inhibitions.

Giphy

Enfin, rire facilite les rapports humains, diminue l'agressivité, dédramatise les situations, ce qui est capital, par exemple dans un environnement professionnel souvent premier générateur de notre stress.

Un reportage France2 : Le rire pour les cadres

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : Lun 22 Jan 2018

 Formation ydr gabs

"Rire ce n'est pas fuir la réalité, c'est plonger corps et âme en pleine existence"  Alexandre Jollien

Choisir de rire

Le Yoga du Rire est une pratique, pas un divertissement.

Chaque individu peut influencer son niveau de bien-être selon les efforts qu'il fait ou pas.

Notre organisme ne fait pas la différence entre un rire intentionnel et un rire spontané

On obtient les mêmes bienfaits physiologiques et psychologiques au bout de 10 à 15 minutes de rire ample volontairement soutenu. 

Un entraînement régulier est nécessaire comme n'importe quel apprentissage (sinon ce serait comme décider de courir sans jamais courir). 

S'entraîner permet aussi d'améliorer notre équilibre émotionnel.

Arbre ydr rose grand format web