Le rire, une méditation pour le cerveau

Rideo ergo sum

On entend souvent parler des bienfaits de la méditation et des bienfaits du rire. Une étude récente a mis en lien le rire et la méditation, et les résultats sont très encourageants.

Cette étude, réalisée à l’Université de Loma Linda (Californie) et dirigée par Gurinder Singh, a démontré que le rire activait les mêmes ondes cérébrales que celles associées à la méditation. Elle montre également que le véritable état de méditation peut améliorer la mémoire et réduire les effets du stress.

Cette étude concerne 31 personnes dont les ondes cérébrales ont été surveillées pendant qu’elles regardaient des programmes humoristiques et spirituels ainsi que des films d’horreur.

Les chercheurs ont observé qu’en regardant les programmes humoristiques, les cerveaux des sujets produisaient de hauts niveaux d’ondes gamma, les mêmes qui sont générées pendant la méditation.

Au cours de la diffusion des programmes spirituels, les cerveaux des participants ont montré des niveaux d’ondes cérébrales alpha plus élevés, similaires à ceux d’une personne au repos.

Les films d’horreur ont causé des bandes d’ondes cérébrales planes, les mêmes que celles produites quand une personne se sent isolée, lorsqu’elle ne répond pas ou qu’elle ne veut pas être dans une situation précise.

Le professeur Lee Berk, de l’Université de Loma Linda, a également participé à l’étude. Il déclare : «Ce que nous avons observé dans cette étude, c’est que l’humour associé au rire maintient des oscillations de bande gamma de grande amplitude. La fréquence gamma est la seule fréquence que l’on trouve dans toutes les parties du cerveau.»

Il ajoute : «Cela signifie que l’humour envahit en réalité tout le cerveau. C’est une expérience complète du cerveau avec la fréquence de la bande d’ondes gamma et l’humour. Tout comme pour la méditation, la fréquence se maintient.»

Un entraînement pour le cerveau

Berk déclare aussi que le rire, «c’est comme si le cerveau était entraîné.» C’est un effet important car il «permet, pendant les états émotionnels subjectifs, d’être capable de penser avec plus de clarté et d’avoir des réflexions plus globales.»

Il ajoute que «c’est d’une grande valeur pour les personnes qui souhaitent revoir, réorganiser ou changer certains aspects de leur vie, afin de se sentir plus intégrées ou centrées.»

Comme nous le disions, cette étude affirme également que le véritable état de méditation peut améliorer la mémoire et réduire les effets du stress.

«C’est simple, moins vous êtes stressé, plus vous avez de mémoire», dit le Dr Berk à ce sujet. L’humour réduit les hormones du stress, telles que le cortisol, qui sont mauvaises pour la mémoire car elles diminuent les neurones de l’hippocampe. L’humour réduit également la tension artérielle, augmente le flux sanguin et améliore l’état d’esprit.

«Le fait de rire, ou simplement d’entendre des blagues, augmente la libération d’endorphines et de dopamine dans le cerveau, ce qui procure une sensation de plaisir et de récompense», déclare Berk.

«Ces changements neurochimiques positifs et bénéfiques améliorent le fonctionnement du système immunitaire. Il y a des changements qui améliorent également la mémoire et le souvenir.»

Parmi les conclusions que les chercheurs ont tiré de cette étude liée à la mémoire, on en ressort l’importance pour les personnes âgées.

Les composantes cognitives (capacité d’apprentissage et mémoire différée) souffrent à mesure que nous vieillissons et sont essentielles pour que les personnes âgées puissent améliorer leur qualité de vie, par rapport à la pensée, au corps et à l’esprit.

Bien que les personnes âgées aient des problèmes de mémoire liés à l’âge, les thérapies par le rire sont très bénéfiques, c’est pourquoi les chercheurs les recommandent.

 

Source 

Ajouter un commentaire

 Arbre ydr rose grand format web

"Rire ce n'est pas fuir la réalité, c'est plonger corps et âme en pleine existence"  Alexandre Jollien

Choisir de rire

Le Yoga du Rire est une pratique, pas un divertissement.

Chaque individu peut influencer son niveau de bien-être selon les efforts qu'il fait ou pas.

Notre organisme ne fait pas la différence entre un rire intentionnel et un rire spontané

On obtient les mêmes bienfaits physiologiques et psychologiques au bout de 10 à 15 minutes de rire ample volontairement soutenu. 

Un entraînement régulier est nécessaire comme n'importe quel apprentissage (sinon ce serait comme décider de courir sans jamais courir). 

S'entraîner permet aussi d'améliorer notre équilibre émotionnel.