Petits stress et gros soucis

Les effets négatifs du stress chronique sont bien connus, ceux des « petits stress » le sont moins. Pourtant, leurs conséquences sont loin d’être négligeables.

Ce n’est pas tant la quantité d’événements stressants auxquels on doit faire face qui est prépondérante, mais surtout la manière dont nous réagissons dans ces circonstances. Est-on capable de prendre du recul, de laisser venir, de positiver…, ou pas ?

Une équipe américaine (Penn State University) a demandé à un millier d’adultes de noter chaque jour, pendant une semaine, les situations quotidiennes qui avaient déclenché un stress : dispute au sein du couple, retard dans les transports en commun, embouteillage, contrariété au travail…, et bien d’autres encore. Parallèlement, les chercheurs ont évalué la réponse psychologique à ces stress (émotions plus ou moins positives, neutres ou négatives) et effectué des prélèvements sanguins afin d’observer l’évolution de marqueurs de l’inflammation.

Le résultat montre clairement que les personnes qui réagissent mal face aux événements stressants – et les femmes sont plus à risque que les hommes - affichent des fluctuations inflammatoires plus importantes, ce qui traduit d’une manière ou d’une autre un effet négatif sur l’organisme. Les auteurs de cette étude considèrent qu’il est important d’essayer d’affronter ces stress de la vie de tous les jours avec davantage de sérénité, et que cette attitude positive peut être apprise, notamment par des techniques de relaxation et de méditation.

Source : www.passionsante.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=19178
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

 Arbre ydr rose grand format web

"Rire ce n'est pas fuir la réalité, c'est plonger corps et âme en pleine existence"  Alexandre Jollien

Choisir de rire

Le Yoga du Rire est une pratique, pas un divertissement.

Chaque individu peut influencer son niveau de bien-être selon les efforts qu'il fait ou pas.

Notre organisme ne fait pas la différence entre un rire intentionnel et un rire spontané

On obtient les mêmes bienfaits physiologiques et psychologiques au bout de 10 à 15 minutes de rire ample volontairement soutenu. 

Un entraînement régulier est nécessaire comme n'importe quel apprentissage (sinon ce serait comme décider de courir sans jamais courir). 

S'entraîner permet aussi d'améliorer notre équilibre émotionnel.