La signification de "je t'aime"

Signification jtm en yanomami

Dire « Je t’aime », c’est dire « J’ai envie d’être avec toi, et quand je n’y suis pas, je suis malheureux, tu me manques ». Dire « Je t’aime », c’est dire « Quand je te regarde, quelque chose s’adoucit en moi et je veux te serrer contre moi ».

C’est dire « Quand nous faisons l’amour, je suis transporté dans une autre partie de moi que je ne connaissais pas, et où je me sens magiquement bien ». C’est dire, avec les Indiens Yanomami, « Ya pihi irakema » (« J’ai été contaminé par ton être »). C’est dire « Quelque chose de toi est entré en moi et y vit. Parce que je te vois la nuit dans mes rêves, parce que je sens ta présence, même quand tu n’es pas là. Parce que je ne peux plus imaginer ce que cela voudrait dire de vivre sans toi ».

Et pourtant, après que nous avons dit tout cela, avec toute notre sincérité, et que nous en avons répété l’essentiel devant le maire en écharpe officielle, nous divorçons encore dans plus de la moitié des cas (Insee et ministère de la Justice, 2005.) . Alors, que faudrait-il vraiment se dire, pour savoir si notre union est promise à un avenir solide ? A Seattle, le Love Lab des deux chercheurs John et Julie Gottman étudie la vie de couple sur le long terme. Ils ont voulu comprendre ce qui différencie les couples qui durent, dans l’harmonie, de ceux qui flambent – parfois avec brio et délice – comme un feu de paille (What Predicts Divorce ? de John Gottman (Lawrence Erlbaum Associates, 1994). D’après cette recherche, il faut que les deux partenaires puissent répondre « oui », en toute honnêteté, à trois questions en apparence simples, mais, en réalité, peut-être pas tant que ça :

« Aimeriez-vous avoir cette personne comme ami(e) ? »
C’est-à-dire, auriez-vous avec elle une relation riche et féconde, si vous ne faisiez pas l’amour et si vous ne projetiez pas d’avoir un enfant ensemble. Cela élimine d’emblée toutes les personnes auxquelles nous ne sommes liés que par une attirance principalement physique ou par des projections qui font abstraction de la réalité toute simple de la vie au quotidien. Quand je dis « Je t’aime », est-ce que je dis bien « J’aime vivre à côté de toi, même sans caresses, et même sans fantasmes d’avenir » ?

« Respectez-vous cette personne en tant que personne (dans ses choix, sa manière d’être, ses valeurs) ? » 
C’est-à-dire, dans sa relation au monde et aux autres, en dehors de son comportement par rapport à vous. Cela nous permet de juger si nous l’aimons pour autre chose que ce qu’elle nous donne (qui ne durera peut-être pas), mais aussi pour sa façon d’être dans le monde (qui durera probablement toujours). Est-ce que je dis « Je t’aime » pour dire « J’aime le cadeau que tu fais au monde par ta simple présence » ?

« Etes-vous prêt à accepter que certains défauts ne changent jamais ? »
C’est-à-dire les défauts qui vous irritent déjà au quotidien et qui continueront presque sûrement de gripper la machine du couple, comme sa tendance à ne jamais rien ranger, son envie de voir des amis tous les week-ends… Mon « Je t’aime » veut-il dire que je me suis persuadé que ce qui ne me convient pas finira bien par s’estomper avec le temps ? Ou bien suis-je capable de te dire que tout ce que j’aime en toi est tellement fort, tellement unique, tellement désirable, que je t’aime malgré ce qui est et sera toujours différent de mon idéal ? Suis-je capable de me dire, au plus profond de moi, que je t’aime avec ta vérité ?

Pour ma part, je suis rassuré quand on peut ainsi allier romantisme et réalité. J’aime quand l’amour trouve sa vraie place : les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

Source : http://www.psychologies.com/Bien-etre/Sante/David-Servan-Schreiber/Articles-et-Dossiers/Je-t-aime

comportements

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

 Arbre ydr rose grand format web

"Rire ce n'est pas fuir la réalité, c'est plonger corps et âme en pleine existence"  Alexandre Jollien

Choisir de rire

Le Yoga du Rire est une pratique, pas un divertissement.

Chaque individu peut influencer son niveau de bien-être selon les efforts qu'il fait ou pas.

Notre organisme ne fait pas la différence entre un rire intentionnel et un rire spontané

On obtient les mêmes bienfaits physiologiques et psychologiques au bout de 10 à 15 minutes de rire ample volontairement soutenu. 

Un entraînement régulier est nécessaire comme n'importe quel apprentissage (sinon ce serait comme décider de courir sans jamais courir). 

S'entraîner permet aussi d'améliorer notre équilibre émotionnel.